Rappel Gratuit

Avocat pension alimentaire Charleroi

A la suite de la séparation et du divorce, il faut aborder la question de la fixation de la pension alimentaire que l’un des époux peut être amené à verser à l’autre et celle de la part contributive à verser au profit des enfants. La présence d'un avocat en pension alimentaire est alors recommandée.

Comment fixer le montant d’une pension alimentaire après divorce et le montant d’une part contributive pour les enfants ?

La fixation des obligations alimentaires dépend de critères économiques, soit des revenus de chacune des parties, mais aussi d’autres éléments tels que l’état de besoin du demandeur, la dégradation significative de sa situation économique en raison du mariage et du divorce, la durée du mariage.

Pour une part contributive, soit le montant à verser pour les enfants, outre ces éléments, on tiendra également compte de leur âge, de leurs besoins ou encore de la formule d’hébergement que vous décidez mettre en place.

Enfin, dans le cadre des obligations alimentaires, il conviendra également d’envisager la question des frais extraordinaires (frais médicaux, frais scolaires, frais liés à des activités sportives, …)

Des critères sont définis de manière théorique par la loi et doivent encore être appréciés au cas par cas, la situation de l’un n’étant pas identique à celle de l’autre.

Enfin, vous pouvez encore solliciter un secours alimentaire durant la procédure de divorce.

Le montant des obligations alimentaires peut être fixé amiablement ou défini par le Tribunal de la famille.

La pension alimentaire après divorce et la part contributive sont-elles déductibles fiscalement ?

Selon certaines conditions, vous pouvez bénéficier d’avantages fiscaux lorsque vous payez une pension alimentaire après divorce et/ou une part contributive. Ces montants sont déductibles à 80% des revenus nets imposables.

Peut-on fixer le montant de la pension alimentaire amiablement ? Faut-il disposer d’un jugement ? En cas de désaccord, comment faut-il procéder ?

Votre avocat pour pension alimentaire à Charleroi, Namur et Mons a un rôle essentiel à ce propos, les conditions d’octroi de ces pensions étant différentes d’une situation à l’autre.

Maître Odile DELADRIERE vous expliquera et vous conseillera de manière efficace et utile pour la détermination de la pension alimentaire et de la part contributive pour les enfants, ainsi que sur les modalités à accomplir. En effet, même en cas d’accord, il est utile de disposer d’un jugement confirmant le montant des obligations alimentaires, ce qui cliche la situation de manière officielle d’une part, et permet, d’autre part, de pouvoir procéder à des saisies en cas de défaut de paiement.

Une fois encore, elle aura le souci de tenter de vous éviter une procédure longue et coûteuse, le but n’étant évidemment pas de perdre en frais de justice les avantages liés à l’octroi d’une pension alimentaire et d’une part contributive.

Si aucun accord ne s’avère possible, elle vous assistera et introduira les procédures nécessaires devant les Tribunaux de la famille de la partie francophone du Pays (Charleroi, Namur, Nivelles, Liège, Bruxelles et Mons)

Contactez-moi